Théâtre Sévelin 36 Menu Recherche

Théâtre Sévelin 36

Prix et inscriptions

Tarif normal 15.-
Tarif réduit : 10.-
Politique tarifaire : ici

12.09 14.09

Les Quarts d'Heure 2019, Plateforme pour jeunes chorégraphes

7 chorégraphies de 15 minutes

120 min

2019

CH

Les Quarts d’Heure ont pour objectif la stimulation de la jeune création chorégraphique locale. L’idée est d’ouvrir la scène à de jeunes chorégraphes professionnel.le.s qui cherchent à nourrir leur démarche artistique en se confrontant à la scène et au public. Le Théâtre Sévelin 36 met à disposition son plateau et/ou son studio pour permettre aux sélectionné.e.s de travailler avant l'événement et dans de bonnes conditions. Il leur fournit également du matériel de promotion professionnel (photo et vidéo). Enfin, chaque artiste est parrainé.e par un.e professionnel.le des arts vivants et bénéficie ainsi de son expérience confirmée.

Pour cette 13e édition, les Quarts d'Heure sélectionné.e.s sont:

Amandine Tshijanu Ngindu alias Mamu Tshi, WOMB, FÉMINITÉS

Dans le solo WOMB, FÉMINITÉS, Mamu Tshi compose avec le spectre féminin, vacillant entre faiblesse et force, fragilité et solidité, fougue et sérénité, soit l’un soit l’autre soit l’un dans l’autre.
Avec comme outil la danse Krump, elle fait face à elle-même et au regard du monde. Cette double conscience de ses désirs et ses contraintes l’amène à perpétuellement à adapter son apparence en quête de bien-être. Seulement, être intègre et intégré, est-ce toujours compatible ?

BIO
De nature sensible, c’est vers le Krump, danse ultime, qu’Amandine Tshijanu Ngindu Alias Mamu Tshi s’est naturellement tournée. Cette danse est par essence intense, libératrice et curative de tous les traumas et stigma(tisations) et vise un perpétuel dépassement de soi.



Clara Delorme,
L’Albâtre

Ami.e antispéciste et omnivore, bienvenu.e ! Le festin est ouvert, alors, attablons-nous ensemble. Au menu, la délicieuseté étrange, de l'oiseau et du cochon, servie sur son plateau d'argent. Lèche-toi les babines si tu veux, mais ici, on touche avec les yeux. Avant de t'installer, rappelle-toi ce que t'a toujours dit ta mère, et lave-toi les mains !

BIO
Clara Delorme a terminé sa formation de danseuse au sein de la Cie Junior le Marchepied à Lausanne en 2017.
Elle travaille en tant qu’interprète pour la compagnie de danse Alias (basée à Genève) depuis 2017. Elle crée en 2018 la Cie Racine, dont L'Albâtre sera la troisième pièce.



Mélissa Guex, De ceux

Qui ont disparu.

Qu’on ne regarde pas.

Les oubliés qui brillent dans l’ombre, les seconds, le sous-sol, les vilains, les blessés.

Invisibles.

BIO
Mélissa Guex est danseuse et chorégraphe. C’est en pratiquant l’improvisation théâtrale qu’elle prend goût à la scène et décide de se former à la fois en danse et en théâtre. En 2012, elle fait partie de la Compagnie Junior Le Marchepied à Lausanne. Entre 2013 et 2015, elle se forme à l’Ecole Lassaad de Bruxelles et à Tel Aviv avec Ohad Naharin. En 2019 elle obtient un Bachelor en danse contemporaine de La Manufacture de Lausanne . Elle a crée plusieurs pièces courtes : le duo Hayali (2017) avec Emre Yildizar, le projet collectif Hors piste (2018) et le solo De ceux (2019). En 2019, elle participe à la nouvelle création d’Eugénie Rebetez en tant que stagiaire et occupe le rôle d’assistante à la chorégraphie et à la mise en scène.



Adél Juhasz, L á s z L ó

László est le nom de mon grand-père, décédé il y a quatre ans. Lorsque j’avais 10 ans, j’ai écrit un essai à son propos intitulé « The most important person ». Il en était si fier qu’il en parlait à tout le monde autour de lui. J'ai aussi écrit le discours de son enterrement – disons que, cette fois, il a manqué l’occasion.
Ce que je fais n’a rien à voir avec lui, pas plus qu’avec la vieillesse ou la mort.
Lorsque je manque de volonté pour faire des choses éprouvantes, souvent je les dédie à László pour me donner de la force.

Distribution:
Chorégraphie, interprétation: Adél Juhasz
Musique : Pierre Glorieux (basson), Áron Porteleki (superviseur musical)
Costume : Graybox

BIO
Adél Juhász, danseuse et chorégraphe d’origine hongroise, est basée en Hongrie et en Suisse. Après des études à la BCDA (Académie de danse contemporaine de Budapest), elle s'inscrit, dès 2016, en Bachelor en danse contemporaine à La Manufacture. Dans son travail, elle articule expressivité avec une forte physicalité et une performativité personnelle, tout en cherchant à rester expérimentale.



Martin Roehrich, L’(Au)be

L’Aube est ce passage de la journée entre la nuit et le jour. Elle désigne également la naissance ou le commencement d’un événement quelconque. On la divise en 4 phases.
Cette performance sera la première d’un cycle de 12 performances intitulé Isochrone. Nous faisons interagir les éléments et nos sens pour développer un langage méditatif. Le corps mesure les choses spatialement. Il se positionne et se coordonne pour s’extrapoler dans l’espace et il s’envole grâce aux techniques de l’extase.


BIO
Martin Roehrich s’interroge sur le corps dans nos sociétés contemporaines en mettant l’accent sur ses caractères universels et (in)temporels. En se fondant sur des principes et codes communs à tous, il développe une écriture du geste dans le cercle.



Clélia Vuille, Entre-deux

Abordant la crise migratoire, Entre-deux est une période de transition rythmée par l’attente, le croisement de deux histoires. La rencontre et l’harmonie de deux individus aux cultures différentes, deux corps qui cherchent à s’accorder.

Interprètes : Mickaël Suraj et Clélia Vuille

BIO
Clélia a suivi sa formation de danse au Trinity Laban à Londres. Elle a dansé et chorégraphié différents projets depuis. Elle a eu la chance de connaître Mickaël, dont elle s'est inspirée pour la création d'Entre-deux, par le biais de l’association Paires qui a pour but de favoriser l’intégration des personnes migrantes en Suisse en mettant en place des programmes de parrainages.



Antoine Weil, Ready Set Go

IT’S NOT WHAT HAPPENS, IT’S HOW YOU HANDLE IT – WHAT DOES NOT KILL YOU MAKES YOU STRONGER – YOU LEARN MORE FROM FAILURE THAN FROM SUCCESS, DON’T LET IT STOP YOU – FAILURE BUILDS CHARACTER – IT’S NOT WETHER YOU GET KNOCKED DOWN, IT’S WETHER YOU GET UP – FAILURE WILL NEVER OVERTAKE YOU IF YOUR DETERMINATION TO SUCCEED IS STRONG ENOUGH – KNOWING IS NOT ENOUGH, YOU MUST APPLY – WISHING IS NOT ENOUGH, YOU MUST DO – YOU GENERATE FEARS WHILE YOU SIT, YOU OVERCOME THEM BY ACTION – LIFE IS EITHER A DARING ADVENTURE OR NOTHING – FAKE IT UNTIL YOU MAKE IT – THINK LESS DO MORE – YOU’VE GOT TO BURN TO SHINE – YOU ARE A SURVIVOR, YOU WILL NOT GIVE UP – YOU ARE A FIREWORK, LET YOUR COLORS BURST.

Distribution:
Chorégraphie : Antoine Weil
Danseurs.euses : Andrea Muelas Blanco, Alice Sundara, Hugo Chanel et Steven Bruneau
Assistants : Baptiste Cazaux et Forian Schlessemann

BIO
Antoine Weil commence très tôt le Hip hop et le théâtre. Plus tard, il découvre la danse contemporaine en participant au Sucre du Printemps de Marion Muzac, présenté au Théâtre National de Chaillot. Après une formation au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Paris, il intègre le Ballet Junior de Genève. C’est dans cette structure qu’il travaille avec des chorégraphes tels que Olivier Dubois, Maguy Marin, Jozsef Trefeli, Theo Clinkard ou Rachid Ouramdane.


Réservez en ligne!