Théâtre Sévelin 36 Menu Recherche

Théâtre Sévelin 36

info@theatresevelin36.ch
+ 41 21 620 00 10

Tarif 15.-

15.02 17.02

Les Quarts d'Heure


Sous forme de prologue aux Printemps de Sévelin, Les Quarts d’Heure vous proposent de découvrir durant trois jours, les danseurs et danseuses de demain. Sept compagnies romandes se succèdent pendant un quart d’heure chacune pour vous présenter leur projet sur scène. Trois soirées à l’ambiance festive et énergique pour lutter contre les frimas de l’hiver.

Avec, cette année:

Simon Crettol, Cie Villains : Soules
Sous le vent saoul levant, houlent souvent les foules d’enfants fous foulant les souffles lents des volants, et voulant sans s’essouffler s’envoler fougueusement dans les landes où sifflent et dansent les sylphes.

Rudy Sbrizzi : Don’t Play That Song For Me
Don't Play That Song For Me traite de l'identité, loin de l’envie de plaire et du conformisme. Cinq personnalités et un univers, à la fois sensible, décalé et absurde pour partager une des visons de notre génération.

Judith Desse, Cie Y-D : Electrum
Electrum permet une prise de parole de la nouvelle génération, et réactualise la mémoire des pionniers de la danse contemporaine dans un mixage artistique d'une danse électro d'aujourd'hui.

Jade Albasini & Alexandra Gentile : < Neuroplastique >
Le corps, ce médium. Sur fond de post-vérité, le plus fou convainc. Avec son jargon émotionnel et sa gestuelle, il module la raison. Bouscule notre rapport au réel. Réveille l’élasticité des opinions. Dans un environnement surmédiatisé, l’individu s’aliène. Baigné dans un flux continu, il réinterprète les données vu la plasticité de son cerveau. Cette performance – danse, texte, projection – réfléchit le lien entre propos et corporalité. Car le mouvement impacte de façon inouïe le discours.

Sarah Bucher & Victor Poltier : Les Bourgeoises
Leurs peaux sont si blanches que lorsqu’elles demeurent immobiles en contemplant la rue, on pourrait croire qu’elles sont mortes. Leur conduite est irréprochable.

Nicolas Mayorga Ramirez, Karine Dahouindji, Marius Barthaux : Molecutrío
Plus qu’une petite société, une molécule à trois corps dans laquelle vagissent des rythmes, des formes, des difformes, des informulés qui se disent par les gestes, la voix parfois, l’état vif ou lent de ses liquides. Une molécule qui roule dans l’espace, mue par ses tensions internes. Bousculée, ballotée, frappée, la membrane se déchirera peut-être… pour mieux se reformer ?

Milena Buckel: trying to disappear
Peut-on se rendre invisible sous les feux de la rampe ? trying to disappear explore notre aptitude à se faire oublier, à se fondre dans le décor. Ode à l'imperceptible, au sensible, à l'éphémère, c'est aussi une farce pour se jouer de notre grande disparition finale...

Regards extérieurs :
Guillaume Béguin, Véronique Ferrero Delacoste, Yan Duyvendak, Fabrice Gorgerat, Delphine Rosay, Nicole Seiler, Mike Winter

Soutiens :
Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner, Migros Pour-cent culturel, Fondation Nestlé pour l’Art, Sandoz - Fondation de famille

Partenaires: PCL, Hôtels Fassbind, La Semeuse
Partenaires média: Le Courrier, Mouvement


Réservez en ligne!